Santé

Comment soigner un panaris du doigt ?

Un abcès qui s’aggrave sur un doigt de la main s’appelle un panaris. C’est une infection sous-cutanée qui doit être traitée le plus tôt possible pour éviter une grande propagation pouvant nécessiter une chirurgie. Le présent article vous montre comment réagir de façon rapide face à un panaris du doigt.

Soigner naturellement son panaris: cas d’un panaris léger

Une infection sur le pourtour de l’un de votre doigt est un panaris du doigt. Elle survient généralement quelques jours après une plaie cutanée, même très légère (comme une manucure brutale, une épine ou une piqûre d’insecte). Par cette plaie, les bactéries présentes sur la surface de la peau pénètrent dans la blessure et infectent l’ongle ou les tissus du doigt. Selon cas nous pouvons avoir deux types de panaris : le panaris superficiel et le panaris profond. Déjà que le type de panaris est décelé, vous pouvez apporter un traitement naturel.

A lire également : Quels sont les avantages des soins à la lumière pulsée ?

Pour traiter naturellement un panaris, il faut s’assurer qu’il s’agit d’un panaris léger. Ainsi, il faut le « faire mûrir ». Pour le faire, on plonge son doigt plusieurs fois par jour dans des bains d’eau tiède et de gros sel ou d’eau de Javel. Aussi, on peut le plonger dans des bains antiseptiques avec de l’hexomedine transcutanée ou du Dakin dilué.

Dès que la plaie ramollie, le pus sort. Quand la plaie paraît propre, il est préférable d’appliquer des compresses d’alcool à 60°, de les conserver plusieurs heures et de les renouveler fréquemment jusqu’à ce que le doigt reprenne son aspect normal. S’il reste douloureux et gonflé, une consultation médicale paraît importante.

Lire également : Où acheter le meilleur CBD ?

Traiter un panaris aux antibiotiques : cas d’un panaris profond

Quand le panaris est trop profond, un traitement aux antibiotiques apparaît comme le premier moyen. Le bain antiseptique est insuffisant et les antibiotiques sont importants dans ce traitement. Le médecin prescrit des antibiotiques par voie orale actifs sur le staphylocoque comme de la pénicilline (Orbénine®) ou du macrolide (Pyostacine®), des soins locaux tels que des pansements à base d’antibiotiques de type Fucidine® ou Mupiderm®, ainsi que des bains de doigt dans un antiseptique (Hexomedine®). Déjà dans 48h on constate de façon impérative une amélioration. Dans le cas échéant, il faut consulter de nouveau son médecin en urgence.

Traiter un panaris par intervention chirurgicale: cas d’un panaris au stade de collection.

Au stade de collection, il faut obligatoirement apporter un traitement chirurgical qui consiste à exciser sous anesthésie locale ou locorégionale tous les tissus nécrosés et les zones purulentes. Ils feront l’objet d’une mise en culture bactérienne pour faire un antibiogramme. Ceci consiste à identifier de façon microscopique et spécifique les germes de résistance à la base de l’infection. Un traitement antibiotique adapté pourra ensuite être mis en place.

Le panaris doit être soigné rapidement. Si ceci n’est pas fait, l’infection peut s’étendre jusqu’à l’os de la phalange concernée par le panaris. L’amputation d’un morceau de doigt s’avère alors nécessaire afin d’éviter la gangrène. Cette forme de complication reste très rare. Il faut aussi adopter des comportements pour éviter des plaies aux doigts, car c’est le début d’un panaris du doigt. Mais au cas où des plaies surviendraient, prenez la peine de bien désinfecter pour éviter l’entrée des microbes.