Santé

Allergie à l’oignon : Symptômes, causes, traitement

Connaissez-vous une bonne recette de plat cuisiné ou d’entrée froide sans oignon ? Oui, la plupart en contiennent, et même s’il est bien délicieux, lorsqu’on en est allergique, ça peut tourner au cauchemar. Il y a ceux qui ont des réactions allergiques après avoir mangé de l’oignon, mais d’autres les ont rien qu’en les touchant ou en les sentant. Faisons un zoom sur cette allergie à l’oignon.

Ne pas confondre « intolérance » et « allergie »

 

A lire également : Infarctus : connaissez-vous les gestes qui sauvent ?

Il est rare de faire face aux sujets ayant une allergie à l’oignon. S’il est allergique à l’oignon, il le sera également à d’autres alliums. Tous ces produits seront alors identifiés par son organisme comme « substance dangereuse ». Si c’est votre cas, votre organisme va alors réagir en libérant par exemple de l’histamine. C’est là qu’on va avoir des symptômes.

On parle de sensibilité ou d’intolérance quand la personne ne peut pas traiter ou ingérer l’oignon. Il s’agit d’une intolérance alimentaire comme un autre et l’organisme va faire une réaction immunitaire. Cette dernière sera moins grave. C’est cette intolérance à l’oignon qu’ont la plupart des sujets et ils peuvent très bien supporter les autres alliums.

A lire en complément : Est-ce que le CBD est autorisé en Belgique ?

Les symptômes de l’allergie à l’oignon

Chez tous les sujets, les symptômes liés à l’allergie à l’oignon sont très variables. On peut avoir des symptômes internes ou externes et de légères à graves. Il y a également des personnes qui vont avoir des réactions immédiates, tandis que d’autres vont attendre une ou quelques heures pour voir ces réactions. Parmi les symptômes les plus fréquents, on peut citer :

  • L’éruption ou l’urticaire cutanée,
  • L’enflure des lèvres, de la langue, de la bouche ou de la gorge,
  • Les picotements ou les picotements dans la bouche,
  • La congestion nasale.

Chez certains sujets, les symptômes peuvent être des nausées et des vomissements, de la diarrhée, de la crampe, une douleur au ventre ou encore des ballonnements. Pour ces symptômes légers, ils vont disparaître lorsque l’organisme ne détecte plus de l’oignon.

Dans la catégorie des symptômes graves, il y a les étourdissements, les douleurs gastriques, les difficultés respiratoires et l’anaphylaxie. Comme ils sont graves, il faudra voir un médecin le plus vite possible. Même si ce n’est pas si grave, vous devez faire une consultation, car il se peut que le symptôme ne parte pas même après quelques jours après l’exposition.

Allergie à l’oignon : les aliments à éviter

Si vous êtes allergique à l’oignon, il n’y a pas que l’oignon telle qu’elle que vous devez éviter. Cette allergie peut se produire si vous ingérez des aliments, des plantes et autre substance contenant des protéines similaires à ce qu’on trouve dans l’oignon. Dans ce cas, on parle de réactivité croisée.

Ceci dit, vous devez éviter les aliments de la famille des alliums, notamment la ciboulette, l’ail et les échalotes. On peut aussi trouver ces types de protéines dans l’armoise qu’on retrouve dans le thé et dans certains produits asiatiques. Faites donc attention à cet ingrédient.

Lorsque vous prenez un produit industriel, notamment un aliment préparé, transformé et emballé, lisez bien les étiquettes. Celui-ci peut contenir des alliums dans l’assaisonnement. On peut retrouver des alliums et même en trace dans les salades de bar, les salades de charcuterie, la charcuterie, les fromages, les biscuits et les chips, les soupes et les sauces préparées à l’avance. Si vous avez des doutes sur les ingrédients du produit, laissez-le pour vous protéger.

Les personnes allergiques à l’oignon peuvent également être allergiques ou sensibles à certaines plantes contenant des alliums ornementaux. La liste des plantes de cette catégorie est bien longue, mais faites attention quand vous avez devant vous une sensation pourpre, un gladiateur allium, des oignons sauvages, un globe-master allium ou un lys.

Le traitement

Toutes les personnes allergiques à l’oignon ne recevront pas le même traitement. Effet, comme pour toute autre allergie, le traitement prescrit va dépendre de la gravité de la réaction. Dans la plupart des cas, le médecin peut donner au patient un antihistaminique. Il va soulager les démangeaisons, l’urticaire et la congestion nasale.

Pour calmer les démangeaisons, vous pouvez également utiliser l’aloe vera ou une crème d’hydrocortisone. Ce produit est à appliquer sur la zone qui présente les ruches qui démangent. Pour soigner les réactions plus graves comme l’anaphylaxie, le médecin peut prescrire de l’épinéphrine. En cas de difficultés respiratoires, il peut vous donner un inhalateur de sulfate d’albutérol. Même si certains médicaments sont en vente libre, l’avis d’un médecin est nécessaire.

Si on diagnostique que vous êtes allergique à l’oignon, l’idéal est de l’éviter. En cuisine, vous pouvez très bien le remplacer par de l’asafoetida. C’est un légume racine qui vient d’un fenouil géant et on les commercialise sous forme de poudre. Il vous rappellera ce goût d’oignon salé et piquant. Vous pouvez également prendre du fenouil qui n’est pas de la famille des alliums, donc vous ne risquez rien.