Santé

C’est quoi l’amblyopie ?

amblyopie

Avez-vous remarqué qu’un œil de votre enfant est peu actif ? Si oui, celui-ci pourrait bien souffrir d’une amblyopie. Pour en être certain, vous devez non seulement consulter un médecin, mais aussi connaître les signes de cette pathologie. C’est en cela que ce guide vous sera utile ; il contient l’essentiel à savoir sur ce problème de santé.

L’amblyopie : qu’est-ce que c’est en réalité ?

Encore appelée le mal de « l’œil paresseux », l’amblyopie se définit comme une différence de la netteté visuelle entre les deux yeux d’un individu. Autrement dit, une personne qui souffre de ce mal ne peut utiliser ses deux yeux de la même manière, car un autre percevra moins de détails que le second.

A découvrir également : Les meilleurs salons de massage naturiste en région lyonnaise

En France, comme dans la plupart des pays du monde, ce problème de santé attaque principalement les enfants. Selon plusieurs études scientifiques, il existe plusieurs types d’amblyopie, mais les plus fréquentes sont : l’amblyopie anatomique et l’amblyopie fonctionnelle.

Quelles sont les causes de ce problème de santé ?

L’amblyopie est une maladie qui a plusieurs causes. Des origines qui permettent de savoir assez facilement le type d’amblyopie dont souffre l’enfant.

A découvrir également : Pourquoi utiliser le CBD ?

De fait, une telle pathologie peut être due à une altération de certaines cellules du système visuel. Si après diagnostic, c’est cette cause qui est révélée, le médecin déclara certainement que votre enfant est atteint d’une amblyopie anatomique.

La présence d’un strabisme au niveau d’un œil peut aussi être à l’origine d’une amblyopie. Le strabisme est en réalité une désaxation des yeux. Dans ce cas, on parlera plutôt d’une amblyopie fonctionnelle.

Outre cela, des troubles de réfraction, des problèmes de focalisation ou encore une obstruction de l’axe visuel peuvent être à l’origine d’une amblyopie.

Quels sont les symptômes de l’amblyopie ?

S’il est vrai que l’amblyopie attaque principalement les enfants, les adultes et les adolescents peuvent aussi en être victimes. Les symptômes de cette pathologie visuelle diffèrent donc selon qu’il s’agit d’un enfant, d’un adolescent ou d’un adulte.

Ainsi, si cette maladie est très difficile à déceler chez un enfant dès les premiers mois, certains signaux trahissent sa présence. En réalité, si un enfant se couvre l’œil, s’il a des yeux qui ne regardent pas dans les mêmes directions, il pourrait bien souffrir d’une amblyopie.

Chez un enfant plus âgé (3 ans environ), le dépistage de cette pathologie est assez facile. Celui-ci peut en effet affirmer qu’il n’arrive pas à bien distinguer les objets. En ce qui concerne les adultes et les adolescents, cette pathologie est constatée lorsqu’un individu de cette tranche d’âge estime ne voir que dans une seule direction.

Est-il possible de venir à bout de ce mal ?

Oui, il est possible de venir à bout d’une amblyopie. Ce traitement consiste en réalité à amener le cerveau à stimuler l’usage de l’œil paresseux. Pour cela, les médecins :

  • prescrivent le port de lunettes ou des lentilles de contact aux personnes atteintes de cette pathologie ;
  • peuvent réaliser une opération pour extraire la cataracte du patient ;
  • optent généralement pour des solutions pour traiter le strabisme ;
  • peuvent aussi opter pour des pansements ou pour des gouttes qui empêche l’utilisation de l’œil non malade.

Voilà ! Vous connaissez l’essentiel sur l’amblyopie. Toutefois, il est important d’aller voir un médecin en cas doute, car il n’existe pas encore de solutions pour prévenir ce mal.

Le strabisme : un autre problème de vue qui touche les enfants

En dehors de l’amblyopie, plusieurs autres maux ou pathologies liés aux yeux existent. Parmi eux, on retrouve le strabisme. C’est un mal qui apparaît le plus souvent pendant l’enfance, tout comme l’amblyopie.

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, le strabisme désigne un défaut au niveau de l’alignement des yeux. En d’autres termes, les deux yeux ne suivent pas la direction du regard. Les personnes atteintes ont un œil paresseux, qui présente le plus souvent une faible acuité visuelle.

On parle alors d’amblyopie. C’est pour cette raison qu’on considère le strabisme et l’amblyopie comme deux maux liés l’un à autre.

Comment détecter le strabisme chez l’enfant ?

Lorsqu’un enfant souffre de strabisme, on le remarque assez rapidement. Le premier symptôme, c’est l’impression que donnent ses yeux, qui semblent se déplacer indépendamment l’un de l’autre. En d’autres termes, tandis qu’un œil regarde vers la gauche, l’autre peut rester figé sur l’avant.

C’est l’œil paresseux qui a du mal à suivre les mouvements de l’autre. Il est possible aussi que les deux yeux soient atteints. Quoi qu’il en soit, dès l’apparition des premiers signes, vous devez contacter un professionnel. Il est primordial de prendre en charge cette maladie dès les débuts, pour avoir une chance de soigner l’œil paresseux.

Faut-il des lunettes de vue pour traiter le strabisme ?

Comme pour la plupart des maladies oculaires, le traitement contre le strabisme implique d’acheter des lunettes de vue. Ces lunettes sont prescrites par un professionnel, en fonction des besoins de l’enfant. Il ne s’agit donc pas d’acheter au hasard des lunettes de vue. Vous devez commander les verres de correction prescrits par l’ophtalmo.

Le traitement implique aussi le port d’un cache-œil pendant plusieurs heures par jour. Cet accessoire doit être porté sur l’œil en bonne santé, pour stimuler l’œil paresseux. A la fin du traitement, l’enfant retrouve des yeux avec une parfaite vision, et peut se passer de lunettes de vue.

Dans certains cas, le traitement peut se solder par une opération de chirurgie esthétique. Elle vise à réaligner l’œil dévié ou paresseux, afin qu’il suive mieux l’axe du regard. Cette intervention n’est pas obligatoire, mais s’avère être nécessaire en fonction du type de strabisme dont souffre l’enfant.

Quoi qu’il en soit, le plus important est de savoir que cette maladie qui touche les enfants, dispose d’un traitement curatif efficace. Le tout est de détecter rapidement les signes.