Actualité

Union européenne : un compromis sur la réforme du transport routier

L’Union européenne est l’une des organisations les plus remarquables dans le monde entier. Elle regroupe 27 pays autour d’une zone économique où il y a une libre circulation des biens, des services et des personnes. Toutefois, cette union se heurte ces derniers temps à un réel problème concernant les transporteurs et qui oppose deux blocs.

D’un côté, on peut retrouver les Français et les Allemands et d’un autre côté, la Pologne, la Hongrie ou la Bulgarie. Chaque partie a défendu ses arguments durant plusieurs mois. Heureusement, un accord a été trouvé après près de 15 heures de débats.

Lire également : Bien choisir sa motorisation de portail

Une grande opposition entre deux parties

La question des transporteurs routiers a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps au sein de l’Union européenne. Elle opposait deux parties que sont en premier lieu, les puissances telles que la France et l’Allemagne en premier lieu et dans un second lieu la Bulgarie, la Hongrie et la Pologne. Durant 18 mois, des négociations houleuses ont eu lieu.
D’un côté, la Bulgarie, la Hongrie et la Pologne accusaient l’Allemagne et la France de protectionnisme déguisé.

A découvrir également : Comment bien choisir sa maison de retraite ?

Leurs transporteurs routiers jouirent de nombreux avantages que n’ont pas forcément ceux des pays qu’ils visitent et cela crée un certain déséquilibre.

D’un autre côté, le bloc de la France et de l’Allemagne estime que ces pays effectuent un dumping social qui n’est pas à leur avantage. Il se caractérise par un coût inférieur des rémunérations de leurs chauffeurs routiers. Cela a donné suite à des discussions qui ont duré 18 mois. Toutefois, un accord a été trouvé, mais il est loin de faire l’unanimité.

Un accord trouvé entre les deux blocs

Après de nombreux mois de discussions houleuses et de débats, un accord a été enfin trouvé au sein de l’Union européenne s’agissant de l’affaire des transporteurs. Cet accord a été signé par une majorité. Ce texte devra ainsi servir de base lors des négociations avec le parlement européen. Ce sera un des éléments les plus importants avant l’adoption prochaine d’une nouvelle réglementation européenne.

En effet, les Polonais et les Hongrois ont mis en avant qu’il est disproportionné et surtout discriminatoire. Toutefois, il faut tout de même noter que cet accord ne fait pas l’unanimité auprès de tous. C’est tout de même une avancée majeure dans ce domaine qui est d’une grande importance pour cette union. On peut aussi noter que c’est une bonne nouvelle pour le transporteur routier à Marseille qui pourra bénéficier des avantages de cet accord.