Santé

Infarctus : connaissez-vous les gestes qui sauvent ?

Plus de 45 000 personnes décèdent chaque année d’un arrêt cardiaque. Parmi ces victimes, certaines pourraient être sauvées. Comment ? En réagissant rapidement et en faisant les bons gestes. Voici les gestes à connaître pour savoir réagir lorsque vous êtes témoin d’une crise cardiaque.

Utiliser un défibrillateur

Depuis 2007, toute personne non médecin est autorisée à utiliser un défibrillateur. Et il faut savoir qu’en cas d’accident cardiaque dans le cadre du travail dans un établissement recevant peu ou pas de public, l’entreprise peut en être tenue responsable. Dans ce cas, il est donc conseillé de disposer d’un appareil de réanimation. Si le prix d’achat peut être élevé, en revanche le prix de la location d’un défibrillateur devient intéressant sachant que l’entretien est compris, avec la garantie d’un matériel en parfait état de fonctionnement.

A voir aussi : Découvrir le Vietnam autrement

Légalement, un certain nombre d’établissements recevant du public seront bientôt tenus de mettre à disposition un défibrillateur : les structures d’accueil pour personnes âgées, pour personnes handicapées, les établissements de soins, les gares, les hôtels-restaurants d’altitude, les refuges de montagne, les établissements sportifs clos et les salles polyvalentes sportives.

Les gestes vitaux à connaître

En cas d’arrêt cardiaque, il est vital de réagir rapidement : au bout de 5 minutes, des lésions graves peuvent déjà affecter le cerveau s’il n’est pas irrigué.

A voir aussi : Quelles sont les formations possibles pour les métiers de l'environnement ?

La première chose à faire est de sécuriser la victime et de prévenir les secours. Si vous êtes plusieurs, demandez à l’un des témoins d’appeler le SAMU en composant le 15 sur un téléphone. Pendant ce temps, commencez au plus vite les massages cardiaques pendant qu’un autre témoin cherche le défibrillateur. Il est important de faire les massages cardiaques de façon continue pendant les premières minutes. Il s’agit d’exercer 100 pressions par minute, par séquences de 30, en appuyant avec tout le poids de son corps sur le thorax de la victime.

Vous trouverez sur internet des conseils précis et des tutoriels pour identifier un infarctus et vous exercer à pratiquer les bons gestes. Se former pour devenir secouriste (IPS) est également une initiative qui vous permettra d’agir et de sauver des vies. L’initiation aux premiers secours dure deux heures seulement et peut être suivie dès l’âge de 10 ans : pourquoi se priver ?