Actualité

Hausse des taxes sur le gasoil : les infirmières libérales directement touchées

Ces derniers temps, le gouvernement français a pris la décision de hausser la taxe sur le gasoil afin de lutter contre la pollution et les changements climatiques. Cette mesure a de ce fait créé un grand mouvement de protestation au niveau de la population. Cela est dû au fait, cette décision est très contraignante pour de nombreuses personnes et plus particulièrement aux infirmières libérales. En effet, leur profession demande à ce qu’elles se déplacent constamment pour voir leurs patients. Par conséquent, celles-ci consomment beaucoup de carburant. Cette mesure vient donc les frapper de plein fouet.

Une nécessité de se déplacer

Pour de nombreuses infirmières libérales, se déplacer pour aller voir ses patients est leur lot quotidien. Pour certaines d’entre elles, il faut parcourir près de 200 kilomètres par jour. Par conséquent, leur voiture est un outil indispensable pour mener à bien leurs différentes activités. Toutefois, depuis la hausse des prix, c’est devenu un réel problème. En effet, le litre de gasoil est passé de 1,03 à 1,44 euro en quelques années. C’est devenu une situation intenable pour ces professionnels de la santé.

A lire en complément : Faites valoir vos droits en cas d’accident de la route

Les factures qui leur sont réalisées par des entreprises telles que https://www.izyfact.com/ ne cessent de grimper et c’est un réel problème. Selon certaines infirmières libérales, cette situation peut avoir des conséquences désastreuses sur le système de santé dans toute l’étendue du territoire. Si elles ne sont plus en mesure de se déplacer, cela peut créer d’autres problèmes encore plus graves.

A lire également : Travailler dans le secteur de la manutention portuaire: comment faire?

Les indemnités kilométriques non adaptées

Les infirmières libérales bénéficient d’une indemnité kilométrique afin de mener à bien leur activité professionnelle. Toutefois, celle-ci n’est pas à niveau avec la hausse du carburant. Elle est inchangée depuis 2012. Cette indemnité est de 2,50 euros par déplacement alors qu’en moyenne, les infirmières dépensent près de 900 euros par an pour leurs déplacements. Par conséquent, il y a une grosse perte en termes de finance dans ce cas précis. Les conséquences ne pourront alors qu’être plus désastreuses avec la potentielle hausse des taxes sur le gasoil, annoncée par le gouvernement français pour la prochaine année.

La solution proposée par les syndicats infirmiers

Afin de ne pas avoir à souffrir de la hausse du carburant, les syndicats d’infirmiers ont proposé une solution en leur faveur. Celle-ci consiste à leur octroyer des compensations fiscales. C’est une manière efficace de contrer les conséquences de cette nouvelle mesure qui divise toute la France.