Economie

Tout ce que vous avez besoin de savoir pour devenir « business angel »

Les business angels font référence aux personnes qui assistent les PME de façon financière dans le développement de leurs activités. Ils peuvent agir seuls, tout comme ils peuvent agir en réseaux. Quoi qu’il en soit, c’est une démarche qui vous permettra de bien diversifier votre patrimoine financier et de bénéficier d’exonérations fiscales (entre autres possibilités). Il faut dire que le fait de devenir un « ange financier » comporte de nombreux avantages, malgré les risques.

Pourquoi devenir business angel ?

Les motivations pour devenir un business angel ne manquent définitivement pas. Stimuler la création d’entreprises et donc d’emplois, favoriser l’émergence des entreprises leaders de demain, participer à une aventure en interagissant avec un entrepreneur, renvoyer l’ascenseur aux jeunes générations, permettre le développement de la culture entrepreneuriale, rechercher des plus-values en capital… il existe de multiples raisons pouvant amener l’individu à vouloir devenir un business angel.

A lire en complément : Quelques astuces pour réduire le coût d’entretien de son véhicule

Participer à l’aventure d’une PME reste toujours enthousiasmant. Il n’y a rien de plus valorisant pour qui cherche à placer quelques liquidités que d’aider un jeune entrepreneur.

A lire également : MPS : savez-vous ce que c’est ?

C’est bien à une formidable aventure humaine que l’investisseur décide de s’associer en décidant de participer au financement d’un projet bien construit.

Business angel, un simple apporteur de fonds ?

Le business angel est aujourd’hui particulièrement sollicité. Ce n’est plus qu’un simple actionnaire. Il donne également de son temps, de ses compétences et même de son réseau. Son implication doit être totale. Il ne s’agit plus seulement d’une implication financière. Il agit tel un ange qui vole au secours de startup en mal de fonds d’amorçage et de conseils. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la première idée que les gens se font maintenant du business angel, c’est une personne retirée des affaires, fortunée et très disponible.

Il faut savoir que le financement des PME n’est plus seulement l’apanage des professionnels de l’entrepreneuriat. Tout le monde a désormais la possibilité de se lancer sur ce terrain de financement, à ses risques et périls. Parce qu’en fin de compte, les risques sont bien réels dans le domaine (très risqué financièrement, terriblement chronophage, réservé à une certaine élite, etc.). Les raisons qui pourraient pousser l’individu à vouloir renoncer à devenir un business angel sont bien nombreuses. Mais une fois que vous vous lancez, vous ne le regretterez pas une seconde. Vous aurez envie de rester juste pour garder le contact, contribuer au développement, vous sentir utile, ou pour rester impliqué.