Actualité

Un trafic de voitures volées entre la France et la Pologne démantelé à Marseille

La direction départementale de la sécurité des Bouches-du-Rhône, a démantelé un trafic international de voitures. Le principal coupable, qui est âgé entre 38 et 40 ans, était activement recherché par la police pour de multiples méfaits. Le préjudice subi est estimé à plus de 16 millions d’euros.

La manière dont s’y prenaient les présumés suspects

Les présumés suspects inculpés pour trafic de voitures volées, prenaient contact avec des voyageurs qui étaient basés à Lambesc, dans les Bouches-du-Rhône. Ces voyageurs, qui se chargeaient du vol des voitures, assuraient le vol de 40 véhicules par mois. Ces vols avaient lieu dans le département et ne concernaient que des voitures de luxe.

Lire également : Entreprise : les étapes clés d’un développement à l’international réussi

Ces voitures volées étaient par la suite conduites au niveau de l’étang de Berre, où elles étaient démantelées en pièces détachées. Des chauffeurs polonais se chargeaient ensuite du transport des voitures et des pièces détachées à bord de camions vers la Pologne. C’est à partir de ce pays que devait avoir la revente de la marchandise.

Un réseau d’escroquerie à l’assurance était également mis en place par le même réseau. Pour recevoir la prime à l’assurance, les voitures n’étaient déclarées volées que lors du passage à la frontière.

A lire également : Risques des métiers de la sécurité et du gardiennage

Interpellation de 21 personnes par la police

La police, qui a flairé le coup, a mis en place une opération qui a permis d’interpeller en flagrant délit 21 personnes. Ces personnes ont été arrêtées dans différentes casses dont celle qui a eu lieu au garage lambesc. Les chauffeurs polonais qui se chargeaient du transport des pièces vers la Pologne, ont été aussi mis aux arrêts.

Un nombre de 23 véhicules haut de gamme ont été saisis, ainsi que des armes. Un probable blanchiment d’argent a certainement eu lieu, car le préjudice s’élevant à 16 millions d’euros et la police étant à la recherche, parmi les modes opératoires, d’un investissement immobilier. Le groupe intercepté était sur le point de procéder à la livraison de 16 véhicules volés.

Des faits de ce type avaient eu lieu entre 2015 et 2016

Des faits de vols de voiture et de trafic ont eu lieu entre avril 2015 et juillet 2016. Il s’agissait de véhicules de type tout terrain qui devaient par la suite être exportés. En effet, les voitures étaient chargées sur des containers au niveau du port de Marseille et conduites vers Madagascar.

Le responsable de cette opération était un comorien qui avait fui de son pays d’origine. Il a été arrêté à Mayotte le 11 octobre 2016.