Marseille, le nouveau Hub européen du textile

Au niveau du port de Marseille, le « Marseille Internation Fashion Center » a récemment ouvert ses portes. Il s’agit de l’un des plus grands centres sino-européens destinés aux textiles. De plus, il s’entend s’inscrire dans la logique de coopération entre la Chine et la France, deux pays amis et qui souhaitent développer leur coopération dans plusieurs domaines, dont le plus important reste le commerce.

Le MIF 68, un exemple de coopération sino-européenne

Le MIF 68 entre dans le cadre du projet The Belt and Road Initiative (BRI) qui fait partie du plan du président Xi Jing Ping et visant à améliorer les échanges entre la Chine, l’Afrique et l’Europe. Le MIF 68 est alors un projet qui compte faire de la ville Marseillaise la porte d’entrée de la soie en Europe et au Maghreb. Il faut le dire, que le port de Marseille reste proche à la fois de l’Espagne, de l’Italie et des pays du Maghreb.

A lire également : Combien de temps dure une chaudière ?

 Le projet en question a été initié en 2013 et fait partie du plan du président chinois Xi Jingping visant à renforcer les échanges entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Ce qui permet de recréer de nouvelles liaisons rappelant la route de la soie.

Selon Xavier Giocanti, la France va sans doute devenir une étape incontournable pour cette Bri qui va sans doute représenter un investissement non négligeable dans la zone. D’ailleurs, le dirigeant de Résilience est le propriétaire du terrain qui accueille ce marché de dimension internationale. C’est surtout un lieu très accessible aussi bien pour les grossistes chinois que pour les acheteurs. De plus, son design unique à partir de containers en fait un endroit très attrayant pour les nouveaux occupants. Pour la première tranche qui a été récemment inaugurée, l’investissement était de 17 millions d’euros. À terme, il doit pouvoir générer plus de 600 emplois dont la majorité est réservée aux jeunes des quartiers nord.

A voir aussi : Connaissez-vous le compagnon de Christine Lagarde ?

Développer le port de Marseille

Pour un montant global de 30 millions d’euros, le projet du MIF 68 fait l’unanimité auprès des élus de la région. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux étaient présents lors de son inauguration, de même que l’ambassadeur de la Chine en France ou encore Christine Lagarde. Avec l’installation de ce marché, l’activité du port de Marseille, qui se situe à quelques encablures, va sans doute connaitre un essor. À terme, l’ambition est de rivaliser avec les plus gros centres de grossistes au monde.