Actualité

Lutte contre la perte d’autonomie : quelles solutions en 2023 ?

L’évolution de la pyramide des âges est claire : la part de la population française âgée de plus de 60 ans, environ un quart en janvier 2023, ne cesse de croître. Parmi tous les défis induits par le vieillissement de la population, la perte d’autonomie inquiète de plus en plus les seniors et leurs familles. Les pouvoirs publics tentent de proposer des solutions, comme le montre l’évolution des budgets des collectivités locales, votés en ce début d’année.

Budget 2023 : la Haute-Garonne met l’accent sur les aides sociales pour lutter contre la perte d’autonomie

Le conseil départemental de la Haute-Garonne vient de dévoiler son budget 2023. Dans un contexte social tendu en ce début d’année, plus de la moitié du budget total, soit plus d’un milliard d’euros, sera dédié à la protection sociale et économique des populations les plus fragiles : enfants, personnes en situation de précarité, de handicap et personnes âgées. Le département prévoit d’investir près de 400 millions d’euros pour les personnes âgées et en situation de handicap, un chiffre en hausse par rapport à 2022. Le versement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et de la prestation compensatoire du handicap (PCH) sont les piliers de cette politique de soutien du département : elles permettent notamment d’aménager les logements pour lutter contre la perte d’autonomie.

Lire également : Bjorn Borg (sa taille, son poids) qui est sa femme ?

Aménager son logement à l’aide de l’APA

Les aménagements conseillés pour équiper son logement

L’avancement dans l’âge est un véritable défi pour les personnes souhaitant rester chez elles le plus longtemps possible. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour améliorer les logements des personnes en perte d’autonomie, les rendre plus adaptés et plus sécurisants. Voici quelques équipements envisageables :

  • Un monte escalier. Pour éviter les risques de chutes, dès que des difficultés se font sentir au moment de monter les escaliers, l’installation d’un équipement adapté, bien qu’onéreuse, devient indispensable.
  • Un siège de douche mural. Très important pour limiter les risques de chutes dans la douche, le siège de douche peut être accompagné de l’installation d’un sol antidérapant. Pour y accéder plus facilement, le remplacement d’une vieille douche par une douche à l’italienne est aussi une solution envisageable.
  • Des WC surélevés. L’installation de WC surélevés permet de faciliter le passage aux toilettes et d’améliorer son confort.
  • Un éclairage adapté. Pour éviter les risques de chute dans son logement, un éclairage adapté est indispensable. Il peut être accompagné de solutions de domotique comme des volets roulants automatisés.

Les aides pour lutter contre la perte d’autonomie en 2023

Tous ces aménagements ont un coût qu’il est parfois difficile de couvrir avec une petite retraite. Pour soutenir l’amélioration des logements des personnes en perte d’autonomie, les collectivités territoriales versent des aides sociales, à l’instar du département de la Haute-Garonne. L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est la principale prestation sociale permettant de répondre à ces besoins. Elle est versée aux personnes de 60 ans et plus en perte d’autonomie, ou en situation de handicap. Elle permet de financer plusieurs services à domicile :

A voir aussi : Les témoignages des étudiants satisfaits de leur assurance AXA

  • L’aménagement des logements, comme expliqué plus haut.
  • L’intervention de professionnels de l’aide à domicile pour accompagner au quotidien.
  • Le portage de repas à domicile.
  • L’accueil (temporaire) dans un établissement spécialisé, lorsqu’il s’avère nécessaire.