Santé

Comment savoir si on est en surpoids ?

Le surpoids concerne tout le monde. Il est primordial de savoir le repérer afin de contrôler son alimentation et perdre cet excédent de graisse. Selon les rapports de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), 39% des personnes adultes dans le monde entier sont en surpoids et on note près de 17% de personnes obèses sur le territoire français. Dans la suite de l’article nous vous expliquons comment savoir on est en surpoids.

Qu’est-ce que le surpoids ?

Le surpoids est considéré comme une surcharge pondérale suite à un entassement de masse grasse corporelle. Ceci se rapporte en effet au tissu adipeux et correspond à la totalité de la graisse du corps. Le surpoids touche environ un adulte français sur deux, et plus d’hommes que de femmes.

Lire également : Pourquoi utiliser des désinfectants pour les mains sur le lieu de travail ?

Quand reconnaît-on que l’on est en surpoids ?

Le surpoids est déterminé à partir de l’Indice de Masse Corporelle (IMC), dont le résultat est calculé comme suit : Poids (en kg) / Taille² (en cm). On se retrouve en surpoids, lorsque l’IMC est placé entre 25 et 29,9kg/m². Il est alors un déséquilibre que l’on observe en faisant la comparaison entre les apports caloriques journaliers et les dépenses énergétiques. Il se manifeste par une accumulation de la graisse que le corps humain à stocker.

Quelles sont les causes du surpoids ?

Les causes du surpoids sont très énormes et des apports caloriques excèdent chaque jour ne s’arrangent pas à mieux l’expliquer. Plusieurs autres facteurs rentrent également en ligne de compte comme : le stress, les troubles du comportement alimentaire, les facteurs psychologiques, un enchaînement de régimes restrictifs … On note aussi parfois un développement de surpoids chez les femmes après une grossesse ou encore après un changement de vie.

Lire également : Qu’est-ce qu’un examen champ visuel ?

Différence avec l’obésité

Nous distinguons le surpoids de l’obésité d’abord grâce à l’IMC. En effet, à partir de 30 kg/m2, on ne parle plus de surpoids, mais plutôt d’obésité qui est un état d’excès pondéral de haut niveau. Les facteurs liés aux risques et aux pathologies sont plus courants dans l’obésité. L’obésité est considérée en principe comme une maladie chronique délicate, parfois irréversible et difficile à traiter, alors que le surpoids était un symptôme réversible.

Quels sont les conséquences et les risques du surpoids pour la santé ?

Les individus qui présentent une surcharge pondérale souffrent le plus souvent de douleurs au niveau des articulations ou de lombalgie. Ils sont également exposés à un risque accru de s’exposer à une pathologie cardio-vasculaire (par exemple l’hypertension), un accident vasculaire cérébral (AVC), une angine de poitrine ou bien un infarctus du myocarde. Aussi, des désordres métaboliques tels que le diabète, la stéatose hépatique ou les dyslipidémies sont fréquentes chez une personne qui est en surpoids. N’oublions pas l’apnée du sommeil et les troubles respiratoires.

Prise en charge d’un individu en surpoids : Laquelle ?

Il est important de prendre en charge le surpoids afin de ne pas basculer dans l’obésité. Sur le plan cardiovasculaire et métabolique, il serait plus judicieux d’avoir un IMC qui se retrouve dans les normes. Outre le fait de se lancer soi-même en adoptant un régime restrictif, ce qui peut même causer une augmentation des kilos, il est plus préférable de consulter un spécialiste. Ce dernier saura mieux vous orienter afin de rééquilibrer votre alimentation. Du point de vue diététique, nous n’allons pas regarder seulement les apports, mais aussi le mode de vie de l’individu. Pour diminuer progressivement vos kilos de surplus, il est nécessaire d’associer une alimentation saine, équilibrée et variée et une activité physique journalières.