Santé

Vous connaissez la méthode du jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent ne doit pas être considéré comme un régime. Au contraire, pourrait-on dire. Car là où les régimes en vogue promettent une perte de poids rapide – avec une reprise des kilos dès que vous arrêtez la phase de régime – le jeûne intermittent devient une sorte d'art de vivre ; une méthode globale pour non seulement espérer perdre quelques kilos, mais aussi gagner en santé. 

Le principe du jeûne intermittent

Comme son nom l'indique, il s'agit de pratiquer le jeûne ; c'est-à-dire de priver son organisme volontairement de nourriture, pendant une période donnée, avant de reprendre une alimentation variée et équilibrée. En effet, passer d'une journée sans rien manger pour ensuite manger des aliments gras et sucrés n'aurait aucun intérêt pour le corps. Le principe du jeûne intermittent permet de mettre le corps au repos, qui, privé de nourriture mais pas d'eau va se détoxifier pendant la période de jeûne et puiser dans ses réserves de gras pour les brûler, afin de compenser la restriction en nourriture. La pratique d'une activité physique régulière est également conseillée pour aider le corps (et l'esprit).

A lire également : Pourquoi utiliser des désinfectants pour les mains sur le lieu de travail ?

Ne pas considérer le jeûne intermittent comme une privation, mais comme un allégement salutaire 

Les écrans et les magazines, tout est pensé pour nous inciter à manger gras et sucré. En effet, peu de publicités vantent les produits frais. On voit plus souvent les enseignes de fast-food, les biscuits apéritifs et on nous les présente comme l'occasion d'être ensemble. Pourquoi ne pourrait-on pas être ensemble, autrement ? Faut-il toujours être à table pour se parler ? Pourquoi ne pas se voir pour échanger lors d'une marche ? Pour arriver à alterner les périodes de jeûne et les phases de nutrition équilibrée, l'important est de procéder par étapes, pour ne pas se décourager et ne pas attendre de miracles. Si vous êtes à l'écoute de votre corps, vous allez rapidement constater les effets positifs du jeûne intermittent et en faire un précepte de vie.

Les bienfaits du jeûne intermittent sur la santé

Le jeûne intermittent, bien plus qu’une simple méthode de perte de poids, offre de nombreux bénéfices pour la santé. En effet, il permet une régulation des taux d’insuline dans le corps, favorisant ainsi la prévention du diabète de type 2 et la gestion du poids. Il stimule le processus d’autophagie cellulaire, qui consiste en l’élimination des cellules endommagées ou défectueuses par l’organisme.

A lire en complément : Tout savoir sur la téléconsultation en Europe

Cette pratique peut aussi jouer un rôle important dans la réduction de l’inflammation chronique présente chez certain·e·s individus. En limitant les périodes d’apport alimentaire excessif, notamment en sucres et en graisses saturées, le jeûne intermittent contribue à diminuer les risques liés aux maladies cardiovasculaires.

Mais ce n’est pas tout ! Le jeûne intermittent a aussi été associé à une amélioration des fonctions cognitives et à une augmentation de l’énergie mentale. Les séquences alternées entre des périodes sans apports caloriques et des moments où l’on se nourrit consciemment semblent favoriser la clarté mentale et optimiser notre productivité intellectuelle.

De nombreuses études ont aussi suggéré que cette pratique pouvait avoir un impact positif sur le vieillissement cellulaire. En effet, lors du jeûne intermittent, les cellules sont soumises à un stress métabolique contrôlé qui pourrait conduire à leur renouvellement accéléré.

Pour couronner le tout, certain·e·s adeptes affirment ressentir une amélioration de leur bien-être général et un sentiment de légèreté après avoir intégré le jeûne intermittent à leur routine. En permettant à notre système digestif de se reposer pendant les périodes sans apports caloriques, nous offrons une pause à notre corps et lui permettons ainsi de se régénérer.

Il faut souligner que le jeûne intermittent n’est pas adapté à tout le monde. Les personnes souffrant de problèmes médicaux spécifiques ou ayant des antécédents médicaux particuliers devront consulter un professionnel de santé avant d’adopter cette pratique.

Le jeûne intermittent présente donc des avantages significatifs pour la santé physique et mentale. En régulant nos habitudes alimentaires et en accordant du repos à notre système digestif, nous pouvons potentiellement prévenir certain·e·s maladies chroniques et améliorer notre bien-être global. Chacun·e doit être attentif/ve aux signaux envoyés par son corps et adapter cette méthode en fonction de ses propres besoins.

Les différentes méthodes de jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est une pratique flexible qui peut être adaptée en fonction des préférences et des besoins individuels. Il existe différentes méthodes de jeûne intermittent, chacune ayant ses propres spécificités.

La méthode la plus courante est le jeûne 16/8. Cette approche consiste à jeûner pendant 16 heures par jour et à manger sur une fenêtre alimentaire de 8 heures. Par exemple, vous pouvez choisir de commencer votre jeûne après le dîner vers 20h et ne rien consommer jusqu’au déjeuner du lendemain vers midi. Cela signifie que vous sautez le petit-déjeuner mais mangez normalement pendant les autres repas.

Une autre méthode populaire est celle du 5:2. Avec cette approche, vous réduisez votre apport calorique à environ un quart de vos besoins habituels deux jours non consécutifs par semaine (par exemple, les lundis et jeudis). Les cinq autres jours, vous maintenez une alimentation équilibrée sans restriction calorique excessive.