Cloud privé/Cloud public : quelle est la différence ?

Pour le stockage, le partage, et le traitement de leurs données, plusieurs entreprises se réfèrent à un service de Cloud Computing. Ce système permet à l’entreprise de partager des données entre ses employés et de sauvegarder les données de l’entreprise de façon sûre. Il offre de nombreux avantages et est de plus en plus utilisé. Mais lorsqu’on décide d’avoir recours à ce service, deux choix s’offrent à nous : le Cloud privé et le Cloud public. Vous ignorez les spécificités propres à chaque système ? Découvrez-les dans cet article.

A lire également : Genève 2018 : Ferrari confirme le premier V8 Hybride de série pour 2019

Les spécificités du Cloud privé

Le Cloud privé est un système d’informatique en nuage qui est exclusivement destinée à l’usage d’une seule entreprise ou d’un seul groupe. La mise en place, la gestion et l’entretien de ce système sont à la charge de l’entreprise. Cela implique que les équipements nécessaires à la mise en place de système sont financés par celle-ci. Mais pour ce qui est de la gestion et de l’entretien de cette infrastructure, le service informatique de l’entreprise peut en être responsabilisé, ou un prestataire externe comme Scalair peut être chargé de le faire.

Le Cloud privé est une solution dont la mise en place requiert de gros moyens financiers, mais elle offre un niveau de sécurité très élevé pour les données. Cette option est souvent choisie par les entreprises de grande taille et celles dont les données nécessitent une haute confidentialité. Seuls les membres de l’entreprise ont accès à celles-ci.

A lire en complément : Les différents matériaux destinés au carrelage maison

Comprendre le Cloud public

Le Cloud public est la solution d’informatique nuagique la plus utilisée. C’est un service auquel plusieurs personnes qui ne se connaissent pas ont accès. Ce service est offert par un prestataire qui finance les infrastructures nécessaires à sa mise en place et qui s’occupe de sa gestion et de son entretien. Avec le Cloud public, l’accès aux données d’une entreprise n’est autorisé qu’aux membres de l’entreprise, mais les serveurs sur lesquels ces données sont stockées sont également utilisés par d’autres personnes. Ici, il n’est pas nécessaire d’investir dans des équipements, on investit simplement dans l’espace que l’on utilise sur les serveurs qui ne nous appartiennent pas. Plus cet espace est grand, plus le montant à payer est élevé.

La différence entre le Cloud privé et le Cloud public réside essentiellement dans le fait que le premier est réservé à l’usage d’une seule entreprise, tandis que le second est ouvert à tout public. Dans les deux cas, vous profitez de l’espace dématérialisé offert par le cloud computing pour stocker vos données.