Maison

Conseils utiles avant de commencer une rénovation

Une rénovation totale peut facilement coûter plus de 100 000 euros. Mais même pour les petits chantiers, le budget pour une rénovation est toujours assez conséquent. Autant prendre les précautions qu’il faut avant de commencer ses travaux de rénovation.

Se faire accompagner par un professionnel dès le début

A moins que vous ayez plutôt un projet de changement de décoration que de rénovation, dès le début projet, il vaut mieux avoir affaire à un professionnel. Vous pouvez faire vous-même un petit état des lieux – ou une liste de vos souhaits – pour voir globalement ce que vous voulez changer.

A voir aussi : Les raisons pour lesquelles l’installation d’un monte-escalier est nécessaire

Pour mettre des chiffres sur les éléments observés, il faut l’expertise d’un professionnel du bâtiment ou de l’immobilier. Vous ne savez par exemple pas combien cela coûte précisément d’abattre un mais vous savez simplement qu’il faut que vous le fassiez afin d’élargir la cuisine ou la salle à manger.

Etablir le budget le plus précis possible

160 à 1250 euros au mètre carré, tel est en moyenne le coût de la rénovation d’une maison. Autant dire que la fourchette est tellement étendue. Une rénovation partielle peut s’estimer à 350 euros par mètre carré au maximum. Une rénovation intégrale se chiffre entre 950 et 1250 euros par mètre carré.

A découvrir également : Aménagement de cuisine : pourquoi choisir ixina comme partenaire ?

Mais il faut comprendre que ces moyennes sont loin d’être fidèles aux réalités de votre chantier. La rénovation d’une pièce coûte moins chère qu’une cuisine ou une salle de bain. Une fois que vous touchez aux gros œuvres ou à la charpente, le budget explose. Avant de fixer le montant de prêt personnel faites plusieurs devis précis auprès de professionnels.

S’autoriser une marge dans le budget

Si vous connaissez le montant exact ou à peu près exact du coût des travaux, le prêt personnel est le moyen de financement le plus recommandé. Toutefois, il faut prévoir une marge assez importante afin de gérer les imprévus. Parce que oui, il y a toujours des imprévus sur un chantier de rénovation.

Le budget que vous avez en tête n’est pas toujours suffisant, il faut anticiper un certain nombre d’imprévus. Plus le chantier est important, plus les imprévus peuvent être nombreux. Si votre projet inclut de la démolition, des câbles peuvent être sectionnés par erreur, la canalisation peut être touchée, un vice tellement bien caché peut être révélé…etc.

Un retard dans le délai peut vous coûter de l’argent compte tenu de l’inflation. En plein chantier, vous risquez de changer d’avis et installer une porte coulissante plutôt que le même modèle en porte à battant. Remarquez que même l’ajout d’une simple prise de courant engendre plus de travail.

Prioriser les gros œuvres et les travaux importants

Si le chantier devait s’éterniser pour une raison ou une autre, il vaut mieux avoir une bonne toiture, une charpente qui tienne et des murs bien isolés que de beaux lustres. Les travaux comme la réfection de la toiture, l’amélioration de l’isolation de la maison, la mise aux normes de l’installation électrique sont à prioriser.

Les travaux d’embellissement et de finition sont aussi importants, mais si jamais vous n’avez pas pris assez de marge pour les imprévus dans votre budget, il vous sera plus facile de vous en sortir. Ces travaux coûtent moins cher et ne portent presque pas atteinte à l’intégrité de la maison.