Environnement : la terre pourrait bientôt manquer d’eau

C’est une révélation qui peut faire froid dans le dos : la terre pourrait bientôt manquer d’eau. Récemment, le forum international sur l’eau s’est tenu à Brasilia dans le but de lancer un avertissement. L’objectif, c’était d’inciter les autorités à agir afin d’éviter toute pénurie mondiale de l’eau. Parmi les différents participants, nous avons l’ONU de même que de nombreux spécialistes de la question. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux estiment qu’il n’y a tout simplement pas de temps à perdre.

S’inspirer un peu plus de la nature

Aujourd’hui, de très grandes villes du monde font face à un réel manque d’eau. Parmi celles-ci, nous avons la ville du Cap qui est menacée d’une coupure d’eau dans les mois à venir. Pour cause : une sécheresse qui frappe le pays depuis plusieurs mois. Face à la croissance démographique et à la pression qui pèse sur les ressources en eau, des organismes comme l’ONU recommandent à tous les pays de se concentrer un peu plus sur les solutions dites « vertes », notamment en s’inspirant de la nature.

A lire aussi : Défiscalisation : nos conseils

Aujourd’hui, plusieurs processus naturels peuvent agir comme des régulateurs et des nettoyeurs ou fournisseurs d’eau. Dans des pays comme le Brésil, le gouvernement a lancé depuis 2005 un gigantesque projet allant dans le de combattre l’aridité des terres dans la région Nord-Est. Il s’agit d’un énorme chantier d’un cout global de 3 milliards de dollars et qui devrait rapporter de l’eau potable dans la plupart des États environnants, soit plus de 12 millions de Brésiliens. En ce moment, la région est entièrement transformée et les habitants ressentent les avantages de ces investissements.

A découvrir également : Uber, le capitalisme dévoyé

Des solutions efficaces face à une demande croissante

La demande en eau ne cesse d’augmenter un peu partout dans le monde. C’est pour cela qu’il est urgent, pour tous les états de proposer des solutions avantageuses pour assurer une bonne fourniture en eau potable, notamment avec EGH Hydro. Mais selon l’ONU, la qualité de l’eau ne cesse de se dégrader à cause de la pollution industrielle et des produits chimiques. Certaines grandes villes du monde, notamment New York, sont en train de développer une politique originale de protection des bassins versants. D’autres mettent en place des politiques d’encouragement pour la préservation des forêts et la gestion des cultures. Plusieurs solutions sont actuellement à l’étude et pourraient être déployées particulièrement au niveau des pays en développement afin d’accompagner la hausse des demandes en eau.