Auto

Comprendre la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Comprendre la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Lorsque nous parlons de voiture et de certificat d’immatriculation, vous aurez sans doute déjà remarqué la présence du sigle CV sur votre carte. Ces lettres signifient en fait Chevaux Fiscaux et sont les valeurs qui vont déterminer le prix à payer auprès de l’administration fiscale. Il est donc très important de comprendre la valeur et la signification des chevaux fiscaux.

Qu’est-ce qu’un cheval fiscal ?

La puissance fiscale, aussi appelée puissance administrative, est la puissance en chevaux fiscaux de votre voiture. Cette puissance fiscale est déterminée grâce à un ensemble de calculs en fonction de la puissance du véhicule. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de calculs que l’on peut déterminer la question suivante : 7 chevaux fiscaux correspond à combien de chevaux ?

A voir aussi : Comment calculer le coût du leasing ?

Pour le savoir, il faut en fait réaliser une opération mathématique grâce aux chevaux réels qu’on appellera aussi vapeur. Dans notre cas, nous voulons savoir à quoi correspondent 7 chevaux fiscaux et pour ce faire il faut appliquer la formule suivante :

Pa = (CO²/45) + (P/40)^1,6

A voir aussi : Quel permis pour une Vespa ?

Dans le cadre d’un 7 chevaux fiscaux, le résultat sera de 4 kW à 5,5 kW en puissance réelle. Ce calcul se fait grâce à Pa pour la puissance fiscale, le CO₂ émis en gramme par kilomètre roulé avec votre voiture et P la puissance réelle, mécanique ou vapeur.

Chevaux fiscaux et chevaux réels, quelle différence ?

La différence profonde entre chevaux fiscaux et chevaux réels se trouve dans l’usage qui est donné à ces unités de mesure. Les chevaux réels, ou vapeur, sont la puissance du véhicule en kW. C’est la puissance mécanique réelle de votre voiture.

La puissance fiscale, ou chevaux fiscaux, sert quant à elle à déterminer le prix à payer au niveau de la fiscalité du véhicule. Elle se base justement sur la puissance vapeur de la voiture, émise en DIN ou en CH par calcul.

Sur votre certificat d’immatriculation, vous trouverez ces informations comme suit : 

  • la puissance mécanique, réelle ou vapeur à la rubrique 2
  • la puissance administrative ou fiscale à la rubrique 6

La puissance fiscale sert aussi d’indicateur au taux de CO₂ émis par votre véhicule, ce qui influence son prix auprès de l’administration fiscale.

Comprendre la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels

Connaître les coûts selon votre puissance fiscale

Selon vos chevaux fiscaux, la puissance fiscale donc, il va vous falloir comprendre que le prix auprès de l’administration fiscale va varier. Cette variation dans les prix s’explique notamment par la quantité d’émissions de CO₂ de votre véhicule, votre voiture.

Le coût de l’immatriculation d’un véhicule avec une puissance fiscale élevée sera plus cher que s’il s’agit d’un véhicule avec une puissance fiscale moindre. Seront pris en compte, lors de cette demande d’immatriculation, la taxe sur le CO₂, la taxe d’acheminement, la taxe régionale, la taxe de gestion et la taxe professionnelle.

La puissance fiscale sera prise en compte dans la taxe régionale. C’est, en effet, la région qui va déterminer le coût selon son bon vouloir. Le prix pourra donc varier entre 30 euros et 50 euros pour un cheval fiscal.