Actualité

Comment choisir son matériel d’irrigation

Dans le domaine agricole, l’irrigation se résume en un apport d’eau à une plante. En fonction de l’environnement, cet approvisionnement en eau peut exiger le recours à certaines techniques ou se faire de façon naturelle. Mais le cas le plus fréquent dans l’agriculture intensive et industrielle est celui où on utilise un matériel d’irrigation. Certaines contraintes et réalités veulent que le choix de ce dernier se fasse en prenant en compte certains paramètres. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Les outils pour irriguer

C’est le matériel auquel on a recours pour pouvoir transporter de l’eau du réservoir vers l’exploitation agricole. Il permet d’en savoir plus sur les systèmes d’irrigation agricole. Parmi ces outils, on compte les gaines et les tuyaux, les pompes, les asperseurs et les canons. Les gaines et les tuyaux servent de voies de circulation pour l’eau. Les asperseurs et les canons quant à eux servent de portes de sortie. C’est via ces derniers que l’eau sort des tuyaux pour aller vers les plantes. Enfin, les pompes constituent le moteur. Ce sont elles qui fournissent la puissance nécessaire pour rendre possible le déplacement de l’eau sur des longues distances et parfois à travers des terrains accidentés. Il y a des critères permettant de choisir l’un ou l’autre de ces outils d’irrigation.

A découvrir également : Des travaux de voirie prévus toute la semaine à Valognes

Les critères pour choisir

Ce sont les éléments qui doivent être pris en compte au moment de s’équiper en matériel d’irrigation. On peut dans un premier temps citer la nature des cultures. Selon qu’elles soient petites ou grandes, elles orienteront le choix du système d’irrigation vers l’arrosage plein champ, le goutte-à-goutte ou l’aspersion. Ensuite il faut avoir la maîtrise des dimensions de la plantation. C’est seulement sur cette base que la pompe, source de puissance, pourra être choisie de manière efficiente. Et pour finir, les derniers critères de sélection à considérer sont la nature du sol et la quantité d’eau accessible.

A lire aussi : Combien de temps dure une chaudière ?