Business

L’intelligence économique est devenue un sport de haut niveau

Avec le développement des nouvelles technologies, le secteur de l’intelligence économique a pris une nouvelle dimension et s’oriente particulièrement vers le digital. Selon plusieurs experts en renseignement reconvertis dans le secteur, c’est une évidence à ne pas négliger si l’on veut être compétitif. Cependant, il faut dire que la France exprime toujours des réticences quant à son utilisation contrairement aux pays anglo-saxons qui en ont fait un véritable sport national.

Voici ce qu’il faut savoir sur ce secteur.

A lire également : Hauts-de-France : hausse de recrutement des cadres en 2018

L’intelligence économique : une démarche innovante

Pour explorer le sujet de l’intelligence économique, il faut d’abord comprendre que l’innovation est avant tout un état d’esprit. Cependant, un peu comme dans les parties de poker et les westerns hollywoodiens, le gagnant est toujours celui qui met un miroir dans le dos de l’autre. En un monde très concurrentiel, il faut dire qu’il est de plus en plus difficile de créer un nouveau produit. Par conséquent, il est essentiel de bien connaitre le marché que vous ciblez.

Vous aurez besoin d’informations sur son environnement, la législation dont il dépend, sa culture et ses rapports de puissance. Pour y parvenir, il est essentiel d’aller chercher ces informations et de les analyser de manière méthodique. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui intelligence économique concurrentielle, car cela permet aux entreprises de réduire largement leur marge d’erreur.

A voir aussi : MPS : savez-vous ce que c’est ?

Les piliers de l’intelligence économique

L’intelligence économique repose sur trois piliers principaux : la collecte d’information, la protection des données et l’influence. Cependant, c’est la notion d’influence qui parait la plus difficile, car cela nécessite un espionnage efficace afin d’obtenir la bonne information. Ce fut le cas vers la fin des années 90 entre Airbus et Boeing, notamment lors de la construction du célèbre A380. En effet, plusieurs informations sensibles sortaient dans la presse régulièrement. Morale de l’histoire, les Européens sont particulièrement sensibles à l’espionnage industriel selon Investiga France.

Pourquoi la France est-elle sensible à l’espionnage industriel ?

Contrairement aux Britanniques, la France et les autres pays européens sont particulièrement sensibles à l’espionnage industriel. Ceci est dû au fait que ces pays n’ont pas suffisamment d’outils pour se défendre. Heureusement, la jeune génération est en train de prendre conscience du problème et vont sans doute en prendre compte pour les prochaines années. D’ailleurs, chez les anglophones, la notion d’intelligence économique n’a rien de sulfureux chez eux, car ils en ont l’habitude. De plus, les lobbys anglais font pression pour protéger leur liberté d’expression.