Actualité

Comment faire une comparaison de fournisseurs ?

En tant que commercial ou chef d’entreprise, vous devez accorder une attention particulière au choix de vos fournisseurs. Pour ce faire, servez vous de critères de comparaison fiables pour dénicher les bonnes opportunités. Découvrez ces quelques critères de comparaison fournisseurs pour effectuer la bonne décision.

Le bon suivi du cahier des charges

Le respect ou le suivi strict du cahier des charges est un critère très important. Veuillez à ce que les fournisseurs répondent réellement au besoin pour lequel vous les avez contactés. Toutes déviations par rapport à vos spécifications doivent être mentionnées au risque de vous induire en erreur lors du dépouillement des offres.

A lire en complément : Quel type de montre porter ?

Pour vous protéger en cas de non-transparence, demandez à ce que tous les fournisseurs signent un document vous permettant de récupérer votre paiement pour toute différence par rapport au cahier des charges n’ayant pas été renseigné.

Le prix

Toute comparaison de fournisseurs doit prendre en compte le critère du prix. Toutefois, attention à ne pas tout sacrifier juste pour l’obtention d’un meilleur prix. Celui-ci devient un critère pertinent lorsque les offres reçues respectent réellement le cahier des charges. Ceci explique pourquoi ce dernier critère est placé en première position.

A lire également : Quand puis je changer d'assurance habitation ?

Les délais

Nous sommes toujours dans l’énumération des critères clés d’une comparaison de fournisseurs. Les délais de livraison en font partie de toute évidence. Il existe certainement une date limite à ne pas dépasser pour votre projet (ouverture d’une nouvelle gamme de produits, lancement d’un magasin, etc.). Vous n’avez pas intérêt à ce que les délais de votre fournisseur soient trop longs. Attention tout de même, car un fournisseur plus rapide dans la livraison implique le besoin d’avancer plus de trésoreries. Pour cette raison, les délais peuvent parfois avoir plus d’importance que le prix.

La qualité

Vous ne pouvez pas livrer des produits de mauvaise qualité, c’est contre-productif. Il est donc primordial que vous exigiez de la part des fournisseurs un certain niveau de qualité. Autrement, vous vous réservez le droit de renvoyer la commande.

Les conditions de paiement

En France, la LME impose un délai de paiement de 60 jours maximum. Les petites entreprises quant à elles règlent généralement leur paiement dans un délai de 30 jours. Si vous êtes une PME et que vous arrivez à bénéficier d’un délai de 60 jours ou 45 jours fin de mois avec votre fournisseur, alors vous sortez gagnant. Pourquoi cela ? Lorsque vous arrivez à vendre votre livraison au bout de 15 jours alors vous n’avez plus à sortir de l’argent pour solder votre paiement. Un délai de paiement souple allège aussi bien votre trésorerie.

La monnaie

En voilà une autre donnée importante que négligent beaucoup de commerciaux débutants. Lorsque vous êtes en France et que vous vous approvisionnez auprès d’un fournisseur européen, vous devez régler le paiement en euros. L’effet est donc neutre. Par contre, lorsque vous collaborez avec un fournisseur nord-américain ou asiatique vous devez faire attention à la monnaie choisie pour la transaction. Si c’est le dollar américain ou le yen, vous vous exposez facilement à des risques de fluctuations.