Loisirs

Faire son e-liquide soi-même : un mode de consommation alternatif et simple

Faire son e-liquide soi-même : un mode de consommation alternatif et simple

Vous êtes un vapoteur convaincu et souhaitez passer à la vitesse supérieure en créant votre propre e-liquide ? Sachez que la fabrication d’e-liquide maison est plus facile qu’il n’y paraît ! Dans cet article, nous vous détaillons le matériel nécessaire, et les ingrédients de base pour réussir votre recette personnalisée. Alors, prêt à vous lancer dans cette aventure DIY (Do It Yourself) ?

Le matériel indispensable pour fabriquer son e-liquide

Pour commencer, il vous faudra réunir quelques éléments indispensables :

A voir aussi : Comment obtenir une pizza surgelée dorée et croustillante sans la faire brûler

  • Des flacons vides : préférez des contenants en plastique ou en verre avec bouchon pipette pour faciliter le mélange et le dosage.
  • Une seringue graduée : elle vous permettra de mesurer précisément les quantités d’ingrédients.
  • Un gobelet doseur : pour verser vos ingrédients sans risque de renverser.
  • Des gants en latex : pour éviter tout contact avec les produits chimiques présents dans les arômes et la nicotine.
  • Un masque : pour se protéger des émanations potentiellement nocives lors de la manipulation de la nicotine.
  • Des lunettes de protection : pour éviter tout contact accidentel entre les ingrédients et vos yeux.

Les ingrédients de base pour votre e-liquide maison

Voici la liste des ingrédients pour faire son e-liquide :

  • Une base neutre : composée généralement de propylène glycol (PG) et/ou de glycérine végétale (VG), cette base constitue environ 80% du volume total de l’e-liquide.
  • Des arômes : ils donneront le goût à votre e-liquide. Vous pouvez choisir parmi une large gamme d’arômes alimentaires ou acheter des arômes spécifiques pour la vape.
  • Nicotine liquide (facultatif) : si vous souhaitez un e-liquide avec de la nicotine, il vous faudra ajouter cet élément à votre recette. La quantité de nicotine dépendra de votre consommation habituelle et de vos objectifs en termes de sevrage tabagique.
  • Additifs (facultatif) : certains additifs comme l’éthyl maltol, le vanilline ou le sucralose peuvent être utilisés pour modifier légèrement la saveur de votre e-liquide. À utiliser avec parcimonie !

Vous voilà désormais prêt à vous lancer dans la fabrication de votre propre e-liquide ! En suivant ces conseils et en faisant preuve de patience, vous découvrirez rapidement les joies du DIY et pourrez concocter des recettes sur-mesure, adaptées à vos goûts et à votre consommation.

A voir aussi : Russule comestible : les champignons comestibles à ajouter à votre assiette