Famille

Monument funéraire : d’où vient cette tradition ?

Le monument funéraire est une construction dont le but est de matérialiser l’endroit où repose le défunt. Il est destiné à commémorer et à célébrer les personnes décédées. Il représente également un signe de respect et un lieu de souvenir et de recueillement pour l’entourage du défunt. Il se constitue de plusieurs éléments faisant partie intégrante des pratiques relatives à la parenté. Découvrez ici quelles sont les origines de la tradition du monument funéraire.

Le choix et la personnalisation du monument funéraire

Un monument funéraire est une œuvre qui sert à orner un lieu de sépulture. Ce lieu peut contenir les restes d’un défunt. Les monuments funéraires varient d’une culture à une autre. Autrefois, certaines personnes aisées étaient enterrées avec leur argent, leurs chars et leurs chevaux. Cela assurait leur transport pour arriver au « royaume des morts ».

A découvrir également : Comment présenter ses condoléances ?

Le monument funéraire le plus célèbre est la pierre tombale verticale. Vous pouvez trouver sur ce site un large choix de pierres tombales que vous pouvez bien évidemment personnaliser. En effet, chaque monument doit correspondre complètement au défunt et être unique. Il doit représenter ses mémoires et son vécu. Il est donc primordial de faire le choix d’un élément original à l’image du défunt.

Vous pouvez le personnaliser par plusieurs moyens : la forme, les médaillons, les gravures, les coloris, etc. Chacun de ces éléments doit représenter l’histoire ou l’apparence religieuse du proche décédé. Un choix varié d’accessoires funéraires est proposé. Ainsi, vous pouvez choisir entre une plaque en porcelaine ou une photo, un vase, une statue, une lanterne et une gravure funéraire.

A lire aussi : Comment préparer une carte de voeux ?

Monument funéraire pierre tombale

Les origines du monument funéraire

La tradition du monument funéraire remonte à la période préhistorique. En effet, il a été dès le départ étroitement associé aux croyances religieuses. Toutefois, chaque civilisation lui a donné une signification bien distincte.

L’Égypte ancienne et la Grèce antique

L’Égypte ancienne par exemple est très riche à ce sujet. C’est chez elle qu’après un décès, on voit les statues, les momies élaborées, les murs décorés de masques de cercueils faits en céramique ou de peinture. Dans la Grèce antique, on découvre des chambres funéraires avec des murs décorés avec des psychopompes, des ornements de poterie et des fresques.

Les Romains

Au début, les Romains incinéraient leurs morts. Ce n’est que bien plus tard qu’ils choisirent de construire pour les défunts des sculptures grandeur nature. Les plus aisés leur fabriquaient des sarcophages qu’ils décoraient joliment.

La Chine

En Asie et en Chine surtout, le monument funéraire était considéré comme un symbole de fortune et de pouvoir. Par exemple, c’est dans un costume de jade réalisé dans des pièces de la même matière que l’on enterrait les membres de la dynastie Han. Toujours en Chine, on retrouve des maquettes de bâtiments faites en céramique, des figurines de tombes et d’autres symboles qui représentent leur vie sur terre.

L’Occident

En Occident, on croyait que les morts pouvaient utiliser leurs biens personnels dans l’au-delà. Ainsi, sur leurs monuments funéraires on pouvait trouver des figurines, des objets personnels et des masques de mort.

Depuis peu, on note de plus en plus un désir de changer d’habitude et de rendre les monuments funéraires uniques en les personnalisant. Cela est devenu tout à fait possible. Vous pouvez donc désormais faire construire un monument original qui respecte vos désirs ou ceux de votre proche décédé.