Comment répondre à un appel d’offres btp ?

Les appels d’offres btp permettent à une entreprise d’améliorer considérablement son chiffre d’affaires notamment avec la réforme des marchés publics de 2016. Cette réforme a pour vocation de simplifier aux petites et moyennes entreprises l’accès aux marchés publics. Cependant, répondre à un appel d’offres implique une veille stratégique, une analyse du AAC et du DCE ainsi qu’une bonne présentation de son dossier de candidature.

Les annonces de marchés et l’analyse DCE

La première étape consiste à recevoir ou rechercher les annonces de marchés via des publicités relatives au btp. Ils sont définis sous le sigle AAC qui signifie Avis d’Appel à la concurrence. De ce fait, il est serait judicieux de mettre en place un système de veille pour les annonces qui sont publiées par les acheteurs publics. Vous avez le choix pour confier la veille à une entreprise spécialisée ou de le réaliser en interne. Si vous choisissez la seconde option, il est nécessaire d’effectuer une formation pour avoir les compétences requises. Il existe des sites web dédiées que vous pouvez consulter pour trouver des appels d’offres.

Lire également : Les options proposées sur le site conseil-service-collectivités.fr

Une fois un appel d’offres trouvé, il est important d'analyser le dossier de consultation des entreprises (DCE) pour évaluer les capacités de votre entreprise par rapport aux exigences de l’acheteur pour bien répondre à l’appel d'offre btp. Ce document vous permet notamment d’avoir connaissance des modalités de réponse, des délais de dépôt, des caractéristiques du marché ainsi que les points clé de sélection et de l’attribution des offres. Vous pouvez ainsi fournir une réponse en adéquation avec les attentes de l’offre ou vous désister si les délais sont courts ou que vos ressources soient insuffisantes.

La rédaction de la réponse

La réponse comprend le dossier de candidature et le dossier de l’offre. Le dossier de candidature est l’élément qui permet à l’acheteur de vérifier si une entreprise réunit l’ensemble des conditions pour être recevable. Qu’il s’agisse de moyens techniques, financiers ou d’aptitudes professionnelles (compétences, références, chiffre d’affaires, effectif, etc). Ces informations sont fournies dans des documents de types DC1, DC2, DC4,…

A voir aussi : Comment porter une robe imprimée selon sa morphologie?

En ce qui concerne le dossier d’offre, elle est plus orientée vers l’aspect financier : un bordereau des PU, une DGPF (décomposition du prix global et forfaitaire, une estimation technique de l’offre, etc). La réponse devra ensuite être envoyée avant la date limite via le web en envoyant un courrier électronique, par voie postale ou via un dépôt physique.